• Pauline Crouzat, PhD

Psy-quoi ? Professions en santé psychologique et disciplines connexes en France

Dernière mise à jour : 5 août 2021

De nombreuses professions et activités utilisent la terminologie "psy". Il y a de quoi s'y perdre. Ici, après avoir succinctement présenté le contexte réglementaire français dans la santé, nous tentons d'aborder simplement les distinctions majeures entre les différentes professions et activités usant du préfixe "psy".


1. Contexte réglementaire dans la santé : information au public


Il importe pour chaque personne de pouvoir choisir (lorsqu'il/elle le peut) son accompagnement sanitaire en disposant des informations légales et réglementaires concernant les différents statuts existant en France.


En France, il existe un Code de la Santé Publique. Il s'agit d'une série de textes législatifs qui régissent la santé en France. Il est le garant de la protection des personnes en termes d'accès à la santé. Les Agences Régionales de Santé (ARS) gèrent, pour le compte du Ministère de la Santé, des répertoires où sont enregistrés les professionnels de santé soumis au Code de la Santé Publique ou au Code de l'Action Sociale et des Familles afin de garantir aux citoyens un accès à des professionnels suffisamment formés et qualifiés.



Toute personne peut s'assurer des compétences de son interlocuteur en consultant :


- Le Registre Partagé des Professionnels de Santé (RPPS) pour les sages-femmes , les médecins, les chirurgiens-dentistes, les pharmaciens et les masseurs-kinésithérapeutes (mais aussi le tableau de l'Ordre des Médecins pour les médecins)


- Le répertoire ADELI (Automatisation DEs LIstes*) pour les auxiliaires médicaux (assistant dentaire, audioprothésiste, diététicien, épithésiste, ergothérapeute, infirmier, Infirmier psychiatrique, manipulateur ERM, oculariste, opticien Lunetier, orthopédiste, orthésiste, orthophoniste, orthoprothésiste, orthoptiste, podo-orthésiste, psychomotricien, technicien de laboratoire), les psychologues, les ostéopathes, les chiropracteurs, les psychothérapeutes et les assistants de service social.


2. Psys et thérapeutes : des notions à distinguer


"Psy" vient du grec psukhê qui signifie "âme". C'est un terme ancien et large, qui ne permet pas toujours de comprendre clairement le contenu des professions directement concernées. Le Larousse (2020) définit le terme "psy" comme un nom féminin qui est une "abréviation familière des domaines et activités assurés par les professionnels de la psychiatrie, de la psychanalyse, de la psychologie, etc." Aussi, les termes de psychologue, de psychiatre, de psychothérapeute, de thérapeute ou encore de psycho-... sont des notions proches qui engendrent beaucoup de confusion. Nous donnons ici quelques définitions distinguant ces notions.



PSYCHOLOGUE: le/la psychologue est ingénieur en psychologie. La psychologie (du grec psukhê, âme, et logos, parole, discours), est une discipline scientifique qui s'intéresse à l'étude des faits psychiques, des comportements et des processus mentaux. Le/la psychologue est notamment formé-e à l'accompagnement et à l'analyse et à la résolution des troubles et des désordres affectifs et émotionnels (psychopathologie), aux mécanismes cognitifs, aux mécanismes physiologiques et neurologiques, aux interactions entre les individus et leur milieu (environnemental, culturel, social) et à la pratique des psychothérapies. Selon leur parcours de formation, il y a des psychologues dont l'activité est dédiée à l'accompagnement des personnes et au soin psychologique mais également des psychologues œuvrant pour une amélioration du fonctionnement de différentes organisations humaines (analyse et diagnostic de situations, évaluations, conseil, conception et co-conception de solutions, formation). Les psychologues déploient donc des actions de transformation et ce, depuis la naissance du métier. Ils ne se réduisent pas des analystes passifs ou focalisés sur l'enfance, comme le mentionne de nombreuses écoles de formation à des métiers parallèles, à objectif lucratif (il s'agit de désinformation, hélas souvent liée certainement à un manque de culture et à une faible connaissance de l'histoire). En revanche, es psychologues n'ont éthiquement pas le droit de faire de la publicité ou de promouvoir leurs services (juste d'informer de leur existence), ce qui permet à l'ère de la communication, à des professions non soumises à l'éthique de véhiculer beaucoup de désinformation. Le psychologue est soumis au Code de Déontologie des psychologues (disponible ici). Les psychologues œuvrant directement dans la santé psychologique (soin aux personnes) sont tous enregistrés au répertoire ADELI.

 

DOCTEUR EN PSYCHOLOGIE: chercheur scientifique et/ou professeur universitaire ou maître de conférence (titulaire d'un Doctorat). Professionnel pratiquant la recherche et l'enseignement supérieur de la psychologie. Les docteurs en psychologie, selon leur degré de formation pratique durant leur parcours, ont aussi souvent le titre de psychologues.

 

PSYCHIATRE : le/la psychiatre est un médecin spécialisé en psychiatrie, spécialité traitant de la santé mentale. Ce professionnel est formé à la médecine générale, aux bases de la psychologie, aux neurosciences, à l'approche médicamenteuse et aux différentes nosographies médicales. Le psychiatre diagnostique et soigne les pathologies mentales. Comme les psychologues, les psychiatres peuvent pratiquer la psychothérapie selon leur formation. Le psychiatre est soumis au Code de Déontologie Médicale. Les psychiatres, médecins, sont enregistrés au tableau de l'Ordre des médecins et au RPPS.

 

PSYCHOTHÉRAPEUTE: Les psychologues "cliniciens" (formés essentiellement aux différents courants de la psychopathologie et/ou à la psychanalyse) sont psychothérapeutes du fait de leur formation initiale. L’usage professionnel du titre de psychothérapeute est réglementé par le Code de la Santé Publique. Depuis 2010, l’usage du titre de psychothérapeute est réservé aux personnes possédant une formation spécifique (formation théorique en psychopathologie clinique de 400 heures minimum accompagné d’un stage pratique d’une durée minimale correspondant à 5 mois effectué dans un établissement agréé). L’accès à cette formation et donc réservé en France aux médecins ou aux psychologues diplômés. Les psychothérapeutes sont enregistrés au répertoire ADELI.

 

PSYCHOMOTRICIEN: Le psychomotricien est spécialisé dans les fonctions motrices liées aux fonctions psychiques et cérébrales. Sur prescription médicale, le psychomotricien aide les personnes souffrant de différents troubles comme les difficultés d'attention, les difficultés de repérage dans l'espace ou le temps, les troubles de l'équilibre, de la mémoire, de l'attention. La rééducation ou les activités proposée par le psychomotricien peuvent prendre différentes formes à travers le mouvement, l'action, la communication, les émotions et les représentations. Chaque séance, individuelle ou collective, vise à réconcilier le patient avec son corps, à lui procurer une aisance gestuelle et à lui faire retrouver une sensation de bien-être physique. Les psychomotriciens sont titulaires d'un Diplôme d'État en Psychomotricité et sont enregistrés au répertoire ADELI.

 

THÉRAPEUTE : Le thérapeute est une "personne qui soigne des malades" (Larousse, 2020). En France, le terme thérapeute a une utilisation générique et ne correspond pas à une profession précise et ce, même si le mot "thérapeute" est suivi d'une technique ou d'une qualité (exemple : thérapeute en ...). Les thérapeutes ne sont pas inscrits ou enregistrés au répertoire RPPS ou au répertoire ADELI.

 

LES PROFESSIONNELS DU "BIEN-ETRE". Ici, nous listerons quelques exemples de titres utilisés par plusieurs professionnels dans le secteur du "bien-être" moral et comportemental qui ne sont à ce jour pas reconnus par le Code de la Santé Publique en termes de santé psychique, mentale ou physique : les coachs, les psycho-praticiens, les psycho-énergéticiens, les psycho-généalogistes, les psycho-somatothérapeutes.

 

Pour synthétiser ces informations, il suffit de retenir que tout professionnel de la santé psychologique, individuelle ou collective, est inscrit auprès du répertoire RPPS ou ADELI et qu'il existe par ailleurs de nombreux titres évoluant dans la thérapie et le bien-être, psychologique ou corporel. Heureusement, toute personne est libre de consulter le professionnel qu'elle souhaite, que ce soit en termes de "bien-être" ou de santé. Tant qu'il n'y a pas d'abus de confiance, de dérive idéologique, d'usurpation de titre, de démarche uniquement commerciale ou surtout de nuisance de la part des professionnels en exercice, l'existence et la multiplication de tant de professionnels pourraient surtout refléter un intérêt croissant pour le travail axé sur... l'humain et ses souffrances.


* Il est prévu de fusionner ces deux répertoires pour un répertoire unique (le RPPS) dans les mois/années à venir (2022).

528 vues0 commentaire